Le-Projet

Après mon dernier entretien avec le Préfet REGNIER au sujet d’un projet de ‘livre blanc’ de l’accueil et de l’hébergement, j’ai rencontré des travailleurs sociaux et des gens de la rue afin d’échanger sur cette idée. Et après réflexion, je pense que la définition la plus appropriée concernant ce projet peut se traduire ainsi : Etat des lieux.

{ Un livre blanc est un recueil d’informations destiné à un public déterminé pour l’amener à prendre une décision sur un sujet particulier. Son usage officiel dans le domaine politique a évolué depuis son apparition dans les années 1920. Né du besoin d’exprimer les intentions d’un gouvernement dans un contexte précis, il peut servir à établir une mise au point de portée générale ou à rechercher un consensus dans un cadre spécifique. Il permet aussi à des institutions privées ou publiques à but non lucratif comme les ONG, de publier un message officiel sous forme d’état des lieux sur un domaine d’intérêt public. }

Par ailleurs, j’ai entrepris depuis plusieurs semaines, d’accompagner les médiateurs de rue de l’association CASA à Avignon, afin d’élaborer avec les personnes rencontrées, une formule d’atelier mobile qui puisse se déployer n’importe où dans la ville, et ainsi offrir un espace de création et d’expression aux gens de la rue. Cet atelier mobile est un élément très important du projet, c’est le lieu de production de la matière audio et visuelle qui va alimenter les tables rondes et les expos locales dans chacune des villes. Cette production sera ensuite présentée à Paris, dans les locaux du Chantier National Prioritaire, le 9 et 10 décembre 2010, dans le cadre de la conférence européenne de consensus sur le sans abrisme.

.

Les-éléments-du-projet

A) Cinq étapes dans différentes villes de France, pour donner un maximum de diversification des situations possibles :

  • Marseille (Région PACA)
  • Grenoble (Rhône-Alpes)
  • Bordeaux (Aquitaine)
  • Lille (Nord Pas-de-Calais)
  • Paris (Ile de France)

B) Le projet est propositif, porteur d’espoirs et donne une place autre aux usagers des centres d’hébergement et aux gens qui vivent dans la rue. L’expression artistique, sous forme d’ateliers photographiques dans la rue, avec le gens de la rue, veut démontrer que l’art a la possibilité decontribuer à la reconstitution de l’identité perdue des personnes marginalisées. La visée d’une reconstitution est un préalable à la réconciliation de ceux qui vivent à la rue avec l’ensemble de la société. Le recueil des opinions et des témoignages représente la prise en compte de la parole des usagers au sujet des dispositifs qui les concernent, qu’ils les utilisent ou qu’ils les rejettent.

C) Il s’agit également de faire une sorte d’expérience des lieux d’accueil d’urgence avec une personne bénévole « parfaitement » insérée dans la société, pour créer le présupposé d’un débat avec les usagers sur les notions d’accueil et d’urgence. Il faut se dire que la participation d’un bénévole à expérimenter une nuit de 115 est l’unique possibilité de renouveler le débat à ce sujet. Étant donné qu’un usager ou un travailleur social ont forcément une vision conditionnée dès le départ, dès lors qu’une personne extérieure à cet environnement est présente, après avoir vécu une expérience de confrontation avec cette réalité, le débat pourra être porteur de nouveaux questionnements.

D) Pour chaque étape, je bénéficie de la collaboration des associations qui sont sur le terrain. De ce fait, le tout devient un travail inter associatif, en tenant compte que le portage, la logistique et l’organisation seront faits par l’association C.A.S.A.

.

Le-déroulement-du-projet

Chaque étape est de quatre/cinq jours ainsi repartis :

  • arrivée, prises de contacts la première journée avec les associations participantes
  • la deuxième journée est dédiée à la rencontre et à l’accroche des gens de la rue
  • la troisième journée, mise en place de l’atelier mobile, participation des gens rencontrés la veille
  • le soir même appel du 115 avec le bénévole pour passer une nuit avec lui dans un centre d’accueil et d’hébergement
  • la quatrième journée, organisation du débat avec les hébergés, les personnes de la rue, le bénévole et les travailleurs sociaux. Exposition des productions de l’atelier mobile.

Le processus pourrait ainsi démarrer en septembre 2010, pour se conclure début décembre, selon une formule plus évènementielle, placée sous le signe de la conférence européenne de consensus sur le sans abrisme.

{ La conférence européenne de consensus sur le sans-abrisme est organisée par la Présidence belge de l’UE, en collaboration avec la Commission européenne. La FEANTSA (la Fédération Européenne des Associations Nationales Travaillant avec les Sans-Abri) coordonne le processus, et le gouver- nement français, qui a déjà organisé une conférence nationale de consensus sur le sans-abrisme. Cette initiative veut établir des positions communes sur des questions fondamentales relatives au sans-abrisme, et peut servir de base pour réaliser des progrès politiques dans ce domaine. La conférence de consensus à proprement parler se déroulera à Bruxelles les 9 et 10 décembre 2010. }

.

  • Marseille :

    Avec la participation de la FNARS Paca, HAS (Habitat Alternatif Social), l’ANEF (Association Nationale d’Entraide ANEF), La Fraternité (Centre de Jour de l’Église Réformée de France), l’Équipe Mobile de santé Mentale (APHM), Le GEM mine de rien (Groupement d’Entraide Mutuelle), CASA-Avignon (Collectif d’Action des Sans Abris).
    .
    Dates :
    du mardi 28 au vendredi 1er octobre 2010
    (28 : Atelier Mobile – 29 : Atelier Mobile – 29 : NUIT 115 – 30 : Débat + Collation – 01 : Mise en forme)

  • Grenoble :

    Avec la participation de l’Association La Place (Réseau ‘Personnes Dehors !’), l’Association Femmes SDF…
    .
    Dates prévues :
    du mardi 26 au vendredi 29 octobre 2010
    (26 : Atelier Mobile – 27 : Atelier Mobile – 27 : NUIT 115 – 28 : Débat + Collation – 29 : Mise en forme)

  • Bordeaux :

    Avec la participation de …
    .
    Dates à confirmer
    (? : Atelier Mobile – ? : Atelier Mobile – ? : NUIT 115 – ? : Débat + Collation – ? : Mise en forme)

  • Lille :

    Avec la participation de …
    .
    Dates à confirmer
    (? : Atelier Mobile – ? : Atelier Mobile – ? : NUIT 115 – ? : Débat + Collation – ? : Mise en forme)

  • Paris :

    Avec la participation de l’Association de l’Espoir Goutte d’Or, Association STEP, Les Enfants du Canal, Boutique Solidarité d’Emmaüs, Service Social du Grand Rabbinat de France…
    Dates à confirmer
    .
    (? : Atelier Mobile – ? : Atelier Mobile – ? : NUIT 115 – ? : Débat + Collation – ? : Mise en forme)

  • Le 9 décembre,

    présentation oblique du travail de toutes les étapes (lieu à définir)
    (9 : EXPO/Conf.Cons – 10 : EXPO/Conf.Cons)

.

Les-objectifs-du-projet

  • Faire un état des lieux constructif, plus spontané et qui donne réellement la parole aux gens de la rue et aux usagers des structures d’hébergement.
    .
  • Alimenter un blog qui fasse mémoire de ces moments, un espace de discussion sur internet qui puisse prolonger ces échanges sous la forme d’un forum permanent.
    .
  • Constituer un matériel qui viendra augmenter le matériel existant de l’exposition « 2HORS 2DANS». Une présentation aura lieu à l’issue du projet, dans les locaux du Chantier National Prioritaire pour les personnes sans abri ou mal logées.
    .
  • Fournir du matériel sonore et visuel que le Chantier Permanent… peut utiliser pour des publications ou simplement comme matériel d’étude. Matériel audiovisuel pouvant être employé dans le sens d’une communication et d’une sensibilisation en direction du grand public.
    .
  • Développer une capacité inter-associative à accompagner des projets nés de la volonté et de la participation des usagers. Encourager la citoyenneté, la participation active des personnes concernées.

.

Sergio STERN-RIGAMONTI